•  


    You are one of god's mistakes
    You crying tragic waste of skin
    I'm well aware of how it‘s aches
    And you still won't let me in
    Now I' m breaking down your door
    To try and save you swollen face
    Though I don't like you anymore
    You lying, trying waste of space.
    My oh my
    A song to say goodbye
    Song to say goodbye
    A song to say
    Before our innocence was lost
    You were always one of those
    Bless with lucky sevens
    And a voice who makes me cries
    My o my
    You were Mother Nature son
    Someone to whom I could relate
    Your needles and your damage done
    Remains sort twist of fate
    Now I' m trying to wake you up
    To pull you from the liquid sky
    Cose if I don't will both end up
    With just your song to say goodbye
    My oh my
    A song to say good bye
    Song to say good bye
    A Song to say
    Before our innocence was lost
    You re always one of those
    Bless with Lucky sevens
    And a voice that makes me cry
    It's a song to say goodbye
    it's a song to say goodbye
    it's a song to say goodbye
    it's a song to say goodbye


    4 commentaires
  • Papa m'aime pas
    Je déambule, je fais des bulles
    Je somnambule
    Lalalala
    Papa m'aime pas
    Je fais des noeux dans mes cheveux
    Je fais ce que je veux
    Lalalala
    Papa m'aime pas

    J'ai machouillé des bouts de papier
    Des bouts de pensées
    Lalalala
    Papa m'aime pas
    J'ai déballé mon sac à dos
    Plein de cadeaux
    Lalalala
    Papa m'aime pas

    J'ai dans la tête de drôles d'idées
    Un peu futées
    Papa m'aime pas
    Mon coeur de pierre fera l'affaire
    La fête des pères
    Lalalala

    Papa m'aime pas
    Trois petits coups j'ai le coeur qui bat
    Bonjour papa!
    Lalalala
    Papa m'aime pas
    Au nom du père fais ta prière
    Les mains en l'air
    Lalalala

    Papa m'aime pas
    J'ai verouillé toutes les issues
    Il est foutu
    Papa m'aime pas
    Trois petits tours et puis s'en va
    Adieu papa!
    Lalalala
    Papa m'aime pas
    Je pourrai jamais dire papa

    Lalalala
    Je n'en ai pas

    Papa m'aime pas


    votre commentaire
  • Moi, si j'étais un homme, je serais capitaine
    D'un bateau vert et blanc,
    D'une élégance rare et plus fort que l'ébène
    Pour les trop mauvais temps.

    Je t'emmènerais en voyage
    Voir les plus beaux pays du monde.
    J' te ferais l'amour sur la plage
    En savourant chaque seconde
    Où mon corps engourdi s'enflamme
    Jusqu'à s'endormir dans tes bras,
    Mais je suis femme et, quand on est femme,
    On ne dit pas ces choses-là.

    Je t'offrirais de beaux bijoux,
    Des fleurs pour ton appartement,
    Des parfums à vous rendre fou
    Et, juste à côté de Milan,
    Dans une ville qu'on appelle Bergame,
    Je te ferais construire une villa,
    Mais je suis femme et, quand on est femme,
    On n'achète pas ces choses-là.

    Il faut dire que les temps ont changé.
    De nos jours, c'est chacun pour soi.
    Ces histoires d'amour démodées
    N'arrivent qu'au cinéma.
    On devient économe.
    C'est dommage : moi j'aurais bien aimé
    Un peu plus d'humour et de tendresse.
    Si les hommes n'étaient pas si pressés
    De prendre maîtresse...
    Ah ! si j'étais un homme !

    Je t'appellerais tous les jours
    Rien que pour entendre ta voix.
    Je t'appellerais "mon amour",
    Insisterais pour qu'on se voie
    Et t'inventerais un programme
    À l'allure d'un soir de gala,
    Mais je suis femme et, quand on est femme,
    Ces choses-là ne se font pas.

    Il faut dire que les temps ont changé.
    De nos jours, c'est chacun pour soi.
    Ces histoires d'amour démodées
    N'arrivent qu'au cinéma.
    On devient économe.
    C'est dommage, moi j'aurais bien aimé
    Un peu plus d'humour et de tendresse.
    Si les hommes n'étaient pas si pressés
    De prendre maîtresse...
    Ah ! si j'étais un homme,
    Je serais romantique...

    votre commentaire
  • En voici, une épreuve difficile pour moi. Même si j'aime ce que je fais et même si j'ai ça dans le fond des tripes, les exams c'est trop mortel. J'ai du mal et pourtant, cette année, je me donne car je sais que c'est ma dernière chance. J'ai la trouille, ça m'inhibe et je ne sais pas quoi faire. Je travaille mais pas à plein rendement ... si seulement, les profs pouvaient seulement s'imaginer ce que ça représente à mes yeux. Mais ça leur est bien égal, du meilleur voilà ce qui leur faut et moi, je ne le suis pas. Mais j'aimerais mon métier comme personne si je pouvais l'exercer un jour, ça je le jure ... 

    7 commentaires
  • Je suis à la fac, il est 13h35. Maman vient de me sonner pour savoir comment j'allais mais aussi pour me demander mon avis au sujet d'une décision très difficile à prendre mais tout autant importante. Elle ne sait plus s'il elle veut continuer le magasin. Elle pense retourner à la clinique et quitter la maison pour aller habiter ailleurs. Elle me demande mon avis mais je ne sais pas. C'est pourtant ce que je demande depuis des années : partir. Mais aujourd'hui, pour la première fois, je ne sais pas ce que je veux. Cruel dilemme.

    1 commentaire